Back
Image Alt

Quel salaire pour un prêt de 150 000 € ?

Pour 150 000 €, vous réaliserez peut-être un projet important. Obtenir une telle somme requiert souvent de souscrire pour un crédit. Mais, il faut avoir de bons revenus pour prétendre à un crédit de cette valeur. Combien faut-il gagner mensuellement pour pouvoir contracter un prêt de 150 000 € ?

Le salaire minimum pour un prêt de 150 000 €

Pour un emprunt de 150 000 €, il faut au moins un salaire de 2 600 €. Le revenu nécessaire peut varier selon la durée du prêt. Par exemple, pour un prêt de 150 000 € remboursable sur 10 ans, vous devez gagner au moins 3 960 € par mois. Dans le même temps, pour un prêt de 150 000 € à solder en 15 ans, il faut un salaire d’au moins 2 740 €.

A lire en complément : Quelles sont les attributions d'un courtier en ligne ?

Les paramètres à prendre en compte

L’estimation du salaire qui sera exigée pour un prêt de 150 000 € est déterminée selon plusieurs critères.

Les revenus considérés pour un prêt de 150 000 €

Comme vous l’aurez constaté, le premier revenu pris en compte est le salaire. Outre celui-ci, d’autres revenus peuvent être considérés s’ils sont récurrents. Quel que soit le cas, la banque ne prendra pas en compte l’intégralité du montant perçu. Pour les personnes en CDD, les indépendants, et les intérimaires, les conditions sont différentes. La banque évite de considérer les revenus mensuels. Elle fait un calcul en tenant compte de vos revenus sur les trois dernières années.

A lire également : Quel taux pour le rachat de crédit immobilier ?

Le taux d’endettement pour un prêt de 150 000 €

Le taux d’endettement du client ne doit pas dépasser 33 %. Pour les profils les plus convaincants, la banque peut contourner cette règle. Le client qui veut bénéficier de cette faveur doit avoir un bon apport personnel, un salaire élevé, une excellente capacité d’épargne, etc.

La règle des 33 % permet d’éviter que les emprunteurs soient surendettés. Elle leur sert de bouclier, afin qu’ils puissent toujours vivre assez confortablement. Pour calculer le taux d’endettement, il faut diviser le montant des prêts encourus par vos revenus mensuels et multipliés le résultat par 100. Exemple : pour un revenu mensuel de 1500 € et une mensualité de prêt de 400 €, le taux d’endettement sera (400/1500)*100 = 27%.

La durée d’un prêt de 150 000 €

La durée du prêt à une forte incidence sur le revenu que vous devez avoir pour prétendre à un prêt de 150 000 €. En effet, plus la durée est longue et plus vos mensualités seraient basses. Ce qui implique indirectement que vous aurez besoin d’un salaire moins élevé.

Supposons que vous voulez un prêt de 150 000 € à rembourser en 10 ans. La mensualité serait de 1 250 €. Pour déterminer le salaire nécessaire, il faut multiplier la mensualité par 3,3, ce qui donne 4 162 €.

Les différents types de prêts disponibles pour un emprunt de 150 000 €

Il faut connaître les différents types de prêts disponibles pour un emprunt de 150 000 €. Cela vous permettra d’opter pour celui qui convient le mieux à votre situation financière.

Le prêt immobilier amortissable est le type de crédit le plus courant octroyé par les banques. Il consiste en une somme d’argent remboursée sur une période donnée, avec des mensualités constantes.

Les modalités du taux (fixe ou variable) et la durée du remboursement peuvent être différentes selon les banques que vous sollicitez. Pour ce genre de crédit, il faut disposer d’un apport personnel et avoir un bon profil financier.

Si vous êtes propriétaire, le prêt relais peut être intéressant pour financer l’acquisition d’une nouvelle maison tout en attendant la vente de l’ancienne. Le montant octroyé sera équivalent à la valeur restante du bien hypothéqué.

Le taux appliqué sur ce type de crédit est généralement élevé et sa durée courte (entre 12 mois minimum et deux ans maximum).

Contrairement aux autres types de crédits immobiliers que nous avions décrits précédemment, ici, c’est différent.

Cette solution est réservée aux personnes dont l’impôt sur le revenu est élevé et qui ont besoin d’un crédit immobilier pour acquérir un bien locatif.

Ce prêt a la particularité de ne pas être amortissable, ce qui signifie que vous remboursez uniquement les intérêts pendant toute la durée du prêt. Le capital est remboursé intégralement en une seule fois à l’échéance du contrat. Pour bénéficier de cette option, il faut avoir une capacité d’épargne assez importante.

Les solutions alternatives pour obtenir un prêt de 150 000 € sans avoir un salaire élevé

Si vous n’avez pas un salaire élevé mais que vous avez besoin d’un prêt de 150 000 €, il y a des options alternatives qui pourraient être envisagées.

La première est le prêt à taux zéro, une aide financière accordée par l’État pour inciter les ménages modestes à investir dans l’immobilier. Il faut cependant remplir certaines conditions comme ne pas avoir été propriétaire depuis plus de deux ans et respecter des plafonds de ressources.

Une autre option consiste en la souscription d’une assurance emprunteur. Cela peut permettre aux personnes ayant des revenus modestes d’accéder plus facilement au crédit immobilier souhaité. L’assurance prend ainsi en charge le remboursement du prêt en cas de décès ou d’invalidité, soulageant ainsi les inquiétudes du banquier concernant votre solvabilité.

La troisième solution est le co-emprunt. Cette technique consiste à demander la garantie de remboursement auprès d’un tiers qui aura une capacité financière suffisante pour se porter caution auprès des banques. Cette personne sera donc responsable du paiement du prêt si vous êtes dans l’impossibilité financière temporaire ou permanente de procéder aux versements mensuels convenus. Dans ce cas-là, il faudra rédiger un contrat clair sur les modalités et les engagements pris par tous les co-emprunteurs.

Dernièrement, il existe aussi le prêt participatif. Cette solution est proposée par des plateformes en ligne spécialisées dans le financement participatif. Les investisseurs peuvent ainsi prêter une somme d’argent à un taux intéressant et en contrepartie, ils obtiennent un rendement sur leur investissement.

Il existe donc de nombreuses options pour obtenir un prêt de 150 000 € même avec des revenus modestes. Il est impératif de bien s’informer sur les modalités et les clauses du contrat avant toute signature afin d’éviter tout risque de surendettement ou autre problème financier imprévu.