Back
Image Alt

Quel prêt immobilier pour quel salaire ?

Pour emprunter de l’argent à la banque, il y a un montant maximum qui est pris en compte en fonction du montant de votre salaire. Celui-ci se limite par rapport à un taux d’endettement qui se situe entre 33 et 35% des revenus que vous gagnez. Il y a donc une limite d’emprunt que vous ne pouvez pas dépasser selon le salaire que vous recevez. Quels sont donc les revenus pris en compte ?

Le salaire pour emprunter

Le salaire pour emprunter la somme de 100000€ n’est pas le même que celui qu’il vous faut pour pouvoir emprunter la donne de 200000, 300000 ou même 400000 euros. Cela est tout à fait logique.

A voir aussi : Quel taux pour le rachat de crédit immobilier ?

D’un point de vue mathématique, plus les revenus que vous avez sont élevés, plus le montant d’emprunt est élevé et plus la  durée de remboursement est moindre étant donné que vous en avez les moyens.

Pour emprunter ces diverses sommes sur 15 ou 20 ans, il vous faut faire des calculs. Par exemple, si 15 ans il vous fait un salaire minimum de 1796 euros pour emprunter 100000€ et payer mensuellement 593 euros. Il en est de même pour 200.000€ ou le salaire minimum est de 3593 euros à payer mensuellement à 1180€.

A lire également : Prêts immobiliers : découvrez les spécificités des différents types de financement

Les revenus que la banque prend d’office en compte

La banque ne considère pas uniquement votre salaire net pour vous faire un emprunt. Selon les différents cas qui se présentent, la banque se base sur des éléments extérieurs à votre salaire tels que votre loyer si vous êtes soumis à un investissement locatif.

Il y a également les bénéfices que vous recevez si vous exercez une quelconque activité qui sont pris en compte. Et sous certaines conditions les pensions également. Dans le cas des allocations, on vous demandera l’âge des enfants ce qui sera inclus dans le montant selon la capacité d’emprunt.

Par rapport aux revenus locatifs, 70% seulement sont pris en compte. Ces différents revenus s’additionnent pour estimer l’emprunt que vous pouvez recevoir ou non.

Les revenus que la banque ne prend pas en compte

Si vous êtes payés en heure supplémentaire, la banque ne prendra pas en compte ce genre de revenus. En effet, ils sont considérés comme des revenus fragiles qui ne peuvent pas encore attester d’un emprunt d’une certaine somme auprès de la banque. Il en est de même pour les primes exceptionnelles et les indemnités de déplacement. Ces montants sont exclus du calcul mensuel du crédit qui vous a été fait.

Les différentes formules de prêt immobilier selon le salaire

Il existe plusieurs formules de prêt immobilier et le choix dépendra notamment du salaire. Les prêts à taux fixe sont les plus couramment utilisés car ils permettent une sécurité quant au montant des mensualités. Ce type de prêt peut s’étaler sur une durée allant jusqu’à 30 ans, ce qui permet d’adapter la charge de remboursement aux revenus perçus par l’emprunteur.

Il y a les prêts à taux variable. Ils comportent un risque plus important pour l’emprunteur car le montant des mensualités varie en fonction des fluctuations du marché monétaire. Ils peuvent être avantageux si vous êtes confiant dans l’évolution future du marché et que vous pouvez supporter une éventuelle hausse des taux.

Une autre solution est le PTZ (Prêt à Taux Zéro), destiné aux personnes ayant un faible revenu ou achetant leur premier logement. Ce prêt permet de financer jusqu’à 40% du prix total de la maison ou de l’appartement sans intérêts ni frais de dossier. Le PTZ ne prend pas en compte les intérêts intercalaires que vous devrez payer pendant la durée totale du crédit.

Il existe aussi les crédits relais, adaptés pour ceux souhaitant acheter un nouveau bien avant d’avoir vendu leur ancien logement. Ces types de crédits ont généralement une courte durée (de quelques mois à deux ans) et sont remboursables en une seule fois dès lors que l’ancien bien sera vendu.

Il faut bien comparer les différentes formules de prêt immobilier selon son salaire et sa situation personnelle avant de se décider pour une solution.

Comment optimiser son dossier pour obtenir un prêt immobilier avec un salaire modeste

Pour obtenir un prêt immobilier avec un salaire modeste, il faut bien préparer son dossier et se montrer persévérant. Voici quelques astuces pour optimiser ses chances d’obtenir un crédit :

Il faut savoir que les banques sont sensibles à la stabilité professionnelle de l’emprunteur. Si vous avez une ancienneté importante dans votre entreprise actuelle ou si vous êtes en contrat à durée indéterminée (CDI), cela jouera en votre faveur.

Pensez à réduire vos charges. Si possible, remboursez vos crédits conso avant de faire une demande de prêt immobilier. Cela permettra d’alléger vos mensualités et donc d’améliorer votre capacité d’emprunt.

De même, privilégiez les zones géographiques moins onéreuses plutôt que les centres-villes où le prix au mètre carré est très élevé. Les banques tiennent compte du montant des frais liés à l’achat (notaire, agence immobilière…) lorsqu’elles étudient une demande de prêt immobilier.

N’hésitez pas à négocier le taux proposé par la banque et/ou la durée du crédit afin que celui-ci soit adapté à votre budget. Même si vous avez un salaire modeste, rien ne vous empêche d’avoir une bonne capacité de négociation!

Obtenir un prêt immobilier avec un salaire modeste est tout à fait envisageable mais nécessite une bonne préparation en amont et une certaine dose de patience. En mettant toutes les chances de votre côté, vous pourrez concrétiser votre projet immobilier sans avoir à sacrifier vos finances personnelles.