Back
Image Alt

Quel est le taux moyen des prêts immobiliers aujourd’hui ?

Ça y est, vous êtes enfin à la phase de construction de votre immobilier de rêve. Cependant, vous ne disposez pas des fonds nécessaires pour y arriver. Les prêts immobiliers sont une alternative idéale. Quelle institution bancaire offre le meilleur taux immobilier ? Comment ces taux sont calculés ? Que savoir sur les emprunts immobiliers à la date actuelle ? Voici, les éléments de réponses à ces questions.

Quel institut bancaire offre le meilleur taux immobilier ?

Avant d’autoriser un prêt, la banque se base sur certaines informations qui lui permettent de définir le taux. Cela peut s’agir de l’âge du particulier, du montant voulu et souvent même de la durée. Néanmoins, il est important de rappeler que le taux des banques peut varier bien que les informations soient les mêmes.

A voir aussi : Faire construire à Châteaugiron : le guide complet

Alors, vous pouvez faire recours à un bon comparateur de taux via internet pour bénéficier de son expertise. De plus, cela vous permettrait de gagner en temps et diminuera les risques de vous faire arnaquer. Il est le seul qui pourrait vous aider à avoir un meilleur taux.

Comment les institutions bancaires font le calcul des taux immobilier ?

Généralement appelées TAEG, les institutions bancaires calculent les taux annuels effectifs globaux à l’aide de plusieurs critères. Ce taux prend en compte l’ensemble des dépenses effectuées dans le cadre du prêt : l’assurance, les coûts, le taux d’intérêt de la banque, etc.

A voir aussi : Quelle est la différence entre SCI et SCPI ?

  • Le taux d’intérêt de la banque : c’est le tarif que prend l’institution financière sur le prêt qu’il vous octroie. Cela dépend en grande en partie du temps de l’emprunt.
  • Les frais du dossier : c’est l’ensemble des coûts déduit par la banque en ce qui concerne les dossiers.
  • L’assurance : elle couvre les risques de l’emprunt en cas de problème durant tout le long. De plus, elle vous aide dans la négociation du délai de remboursement.

La caution quant à elle constitue la garantie de la banque. C’est la caution qui garantit votre capacité à pouvoir rembourser le prêt. Une fois à la fin du remboursement, vous pourrez entrer en possession d’une partie de la caution.

Quelles sont les astuces pour obtenir un bon taux ?

D’abord, vous avez la possibilité de bénéficier du prêt à taux zéro. Pour y accéder, l’institution exige des ressources au primo-accédant qui ne détient pas le titre de propriété sur 2 ans. Dans le même temps, il faut que l’immobilier acquis suive les normes du label BBC 2005. Par contre, les conditions de fixations du taux prennent en compte trois critères. Il s’agit du coût de l’immobilier, de son loyer mensuel et de sa situation géographique.

Vous pouvez rembourser un tel emprunt sur une période comprise entre 12 et 25 ans.  Ensuite, montrez un faible taux de dettes. En effet, le constat qui se fait est que les institutions bancaires ne cèdent pas aux forts taux de dette. Le taux maximal accordé est celui de 35%.

D’un autre côté, ayez une situation financière stable ou tout au moins moyennement stable. Pour bénéficier d’un bon prêt avec des conditions avantageuses, vous devez avoir un boulot stable. Pour finir, choisissez une bonne agence d’assurance afin d’être certains d’avoir de bénéficier des conditions et taux intéressants.

De quelle catégorie de taux, vous pouvez disposer actuellement ?

Il est important que nous commencions par noter la remarque selon laquelle les taux d’emprunt ont augmenté. Les investissements ont prouvé que cela est dû à la hausse des prix, l’inflation qu’a connue la France dernièrement. Cependant, certaines Banques continuent de mettre à la disposition des particuliers des taux abordables.

Voici les différents taux que vous pouvez retrouver sur le marché financier actuellement. Selon le cas où, l’emprunt couvre 7 ans, vous aurez à rembourser le capital avec un taux minimum de 0,26 %. Ce taux peut tourner autour de 0,62 % moyennement et de 1,65 % au maximum.

Selon le cas où, l’emprunt couvre 10 ans, vous aurez à rembourser la banque avec un taux minimum de 0,47 %. Ce taux peut aussi être à 0,72 % moyennement et de 1,65 % au maximum. Selon le cas où, l’emprunt couvre 15 ans, vous aurez à payer l’institution avec 0,62 % comme taux minimum. Ces 15 ans peuvent aussi engendrer un taux moyen de 0,93 % et de 1,86 % au maximum.

Par ailleurs, si le prêt se tient sur une période de 20 ans, vous payerez un taux minimum de 0,69 %. Par ailleurs, il pourrait engendrer un taux de 1,03 % moyennement et un taux de 1,96 % au maximum. Si le prêt se tient sur une durée de 25 ans, vous payerez au moins 0,93 % sur le capital emprunté. Ensuite, le prêt pourrait donner lieu à un taux moyen de 1,17 % et à taux de 2,29 % au maximum.

Quels sont les critères pris en compte par les banques pour accorder un prêt immobilier ?

Les critères d’évaluation pris en compte par les banques pour l’octroi des crédits immobiliers sont nombreux. Toutefois, certains de ces éléments sont plus importants que d’autres et pèsent davantage sur l’analyse du dossier présenté.

Le premier élément est le taux d’endettement qui doit être inférieur à 33%. Effectivement, la banque évalue votre capacité de remboursement mensuel avant l’accord du prêt. Cette analyse permet donc de déterminer si vous êtes capable ou non de payer vos dettes dans le temps imparti. De même, elle examine votre niveau de revenus afin d’avoir une idée précise sur la capacité financière dont vous disposez.

La deuxième donnée prise en considération est le montant total du bien immobilier que vous souhaitez acquérir. La banque accorde généralement un prêt immobilier correspondant à un maximum de 80% du coût total du projet. Vous devez donc disposer des fonds complémentaires qui couvriront les frais inhérents au logement comme les travaux ou encore les différents frais annexés tels que ceux liés aux agences immobilières ou encore ceux relatifs aux notaires.

Il y a aussi la notion de garantie présentée par l’emprunteur qui joue un rôle important avant toute validation définitive du projet. L’hypothèque est souvent exigée et permettra ainsi à la banque de récupérer son argent en cas de non-paiement des traites durant une certaine période.

Pour finir, pensez à bien souligner que la banque examine le profil du demandeur afin de déterminer s’il présente un risque potentiel pour l’institution financière. Pour cela, les organismes consultent souvent les fichiers des incidents de paiement (FICP) et aussi ceux relatifs aux chèques impayés auprès de la Banque de France. En fonction des résultats obtenus, la banque décide d’accorder ou non le prêt immobilier.

Nous pouvons dire qu’aujourd’hui tous ces éléments sont essentiels à prendre en compte lorsqu’on souhaite réaliser un projet d’acquisition immobilière et obtenir un crédit auprès des institutions financières. L’analyse complète et rigoureuse présentée par ces dernières permet ainsi d’avoir une idée précise sur votre capacité à rembourser dans les temps impartis tout en prenant en considération le coût total du projet envisagé pour vous éviter toute perte inutile.

Comment négocier son taux immobilier avec sa banque ?

La négociation du taux immobilier est une étape importante pour les emprunteurs, car elle peut avoir un impact significatif sur le coût total du crédit. Voici quelques conseils pratiques pour vous aider à négocier votre taux avec votre banque.

Vous devez comparer les offres des différentes institutions financières avant de signer quoi que ce soit. N’hésitez pas à faire jouer la concurrence en mettant différents acteurs en compétition, cela pourrait vous permettre d’obtenir des conditions plus avantageuses pour l’emprunt.

Vous devez bien préparer votre demande de prêt immobilier et notamment votre dossier financier. Effectivement, plus celui-ci sera complet et solide, mieux vous serez armé(e) pour obtenir un meilleur taux auprès de votre banquier.

Une fois que vous avez plusieurs propositions sous la main et que votre dossier est prêt à être présenté aux établissements financiers concernés par votre projet immobilier, prenez rendez-vous avec le conseiller qui suit habituellement vos comptes.

Privilégiez une discussion franche avec lui sur vos motivations ainsi que sur vos capacités budgétaires afin qu’il puisse comprendre au mieux les besoins réels liés à l’emprunt souhaité. Construite autour d’une relation bienveillante basée sur la transparence totale, cette approche pourrait faciliter grandement l’échange.

N’oubliez pas aussi qu’il existe certains leviers susceptibles d’influer positivement ou négativement sur le taux immobilier proposé par votre banque. Parmi ces derniers, notez la durée de remboursement ou encore le montant des mensualités souhaitées.

Sachez que pour obtenir un taux avantageux, vous devez convaincre votre interlocuteur afin d’aboutir à un accord satisfaisant pour tous.

En suivant toutes ces recommandations, vous augmentez considérablement vos chances d’obtenir un taux immobilier compétitif qui vous permettra de réaliser votre projet immobilier tout en restant financièrement viable sur le long terme.