Back
Image Alt

C’est quoi la défiscalisation immobilière ?

La défiscalisation immobilière est le fait d’investir dans un logement en nourrissant l’objectif de le louer pour récupérer une part du capital investi. Cette récupération est faite sous forme de réduction d’impôts, car l’État donne une possibilité d’abaissement du montant d’impôts. Dans ce cas, comment se fait la défiscalisation ? Ce qui suit vous en dira un peu plus.

La défiscalisation : que retenir ?

Lorsque vous adoptez une stratégie de défiscalisation, c’est dans le but d’utiliser les dispositifs qui existent pour réduire votre fiscalité. En réalité, il s’agit d’investir une partie de votre salaire, de votre épargne ou de votre revenu dans un domaine qui vous offre en retour des économies. Ces économies sont faites sur l’impôt à payer.

A lire en complément : Comment fonctionne la defiscalisation Pinel ?

La défiscalisation est bien encadrée par la législation en France et de façon précise par le Code des impôts. Il existe des critères qui s’appliquent à la défiscalisation. Ceux-ci vous donnent des avantages fiscaux importants.

Ce processus de défiscalisation s’applique à toute personne qui fait un tel investissement sans prendre en compte son profil. Grâce aux économies de la défiscalisation, d’autres investissements peuvent être réalisés.

A voir aussi : Comment défiscaliser en 2021 ?

Les différents types de défiscalisation

L’État incite les gens à investir dans l’immobilier afin de soutenir la construction de logements neufs ou la rénovation d’anciens logements. Alors, il existe différentes lois fiscales qui sont conçues pour divers dispositifs.

La loi Pinel

Dans le cas de la loi Pinel, le contribuable qui veut investir dans un bien neuf bénéficiera d’une économie d’impôt de 12 % voire 21 % du montant qu’il a investi. Ceci est fait lorsqu’il loue et conserve le bien pendant six, neuf ou douze ans. Le bien sera loué à titre de résidence principale pour locataire.

Le dispositif Denormandie

Le principe est le même que pour la loi Pinel. La personne qui fait l’investissement doit respecter certaines conditions comme le plafond de loyers, les ressources du locataire, la zone géographique et aussi la durée d’engagement.

Cependant, l’investissement doit être fait sur un ancien bien qui subira des travaux qui vont valoir au moins 25 % du capital investi globalement. Si tel est le cas, l’investisseur aura le même privilège qu’une personne qui investit selon la loi Pinel.

La loi Malraux

Cette loi est faite pour les contribuables qui sont plus fiscalisés. Elle permet d’avoir une baisse d’impôts en échange de l’achat d’immeubles anciens qui sont situés dans un secteur donné. Pour avoir l’avantage, vous devez commencer la réalisation des travaux de rénovation.

Il existe d’autres lois qui sont conçues à cet effet. Vous avez entre autres la loi Censi-Bouvard, la loi Monuments Historiques et la loi Cosse. Cette dernière permet aux propriétaires de logements locatifs de bénéficier d’une réduction forfaitaire sur leur revenu foncier.