Back
Image Alt

Comment résilier une police d’assurance habitation BPCE ?

Après votre souscription auprès de l’assurance BPCE, vous souhaitez y mettre fin. Vous effectuez un déménagement, un départ à l’étranger ou tout simplement, l’assurance habitation BPCE ne vous convient plus ? Plusieurs raisons peuvent justifier votre décision de résilier votre police d’assurance habitation BPCE, mais comment procéder ? Quelles sont les démarches à effectuer afin de mettre fin au contrat ? Via les informations de cet article, nous vous aidons dans votre démarche.

Les modalités de résiliation d’une police d’assurance BPCE

Dans le cadre de la résiliation d’un contrat BPCE, il y a quelques motifs qui permettent de ne pas payer de frais de pénalités. Il peut s’agir de la fin de l’échéance du contrat ; de la non-réception de l’avis d’échéance ainsi que du décès de l’assuré.

Lire également : Comment fonctionne l'assurance maladie ?

De plus, il peut être question de la modification des CGV du contrat; du droit de renonciation; ou encore la résiliation par l’assureur d’un autre contrat après sinistre. Ces différents motifs cités sont qualifiés de légitime.

Hormis ces motifs légitimes, un contrat peut être résilié en cas de changement de situation. Cela peut être également dû à la cessation d’activité, de la perte d’emploi, de la cession du bien couvert ou encore de mise en demeure. Ainsi, la résiliation anticipée et sans frais du contrat BPCE peut s’appliquer.

A lire en complément : Quelle est la meilleure assurance habitation en 2020 ?

Résilier sa police d’assurance habitation BPCE

BPCE propose ses produits en assurance à travers différents organismes comme la Caisse d’Épargne, la Banque Populaire ou le crédit maritime. Que l’assurance habitation ait été souscrite auprès de la Caisse d’Épargne ou même du crédit maritime, les conditions générales sont pareilles. La durée de vie d’un tel contrat est de 12 mois.

Seul un renoncement à la reconduction par écrit peut entraîner l’annulation du contrat.

Par ailleurs, il est possible de faire une résiliation anticipée dans des cas d’exception. Par exemple, le décès du titulaire entraîne immédiatement la rupture de plein droit.

La résiliation de contrat d’assurance BPCE : Déclarer par lettre recommandée avec accusé de réception

La lettre recommandée avec accusé de réception doit être privilégiée. Il faudra y notifier vos références clients : coordonnées, numéro de police d’assurance. Cela facilite la correspondance. Envoyez la demande deux mois maximum avant la date de renouvellement du contrat. Cette dernière doit comprendre plusieurs éléments indispensables. Voici la liste :

  • nom, prénom et l’adresse de l’assuré ;
  • Type de contrat d’assurance ;
  • numéro du contrat ;
  • intention explicite de résilier le contrat ;
  • Date de résiliation : il s’agit de la date spécifique ou avec effet immédiat.

Cependant, si vous effectuez une résiliation anticipée, n’oubliez surtout pas d’ajouter des justificatifs dans votre enveloppe.

Est-il possible de résilier son assurance habitation BPCE au bout d’un an de contrat ?

L’assurance habitation BPCE est un contrat qui lie l’assuré et l’assureur. Ce lien est appelé tactique de reconduction. Autrement dit, le contrat se renouvèle automatiquement sauf en cas de manifestation volontaire des parties à un moment donné.

L’assuré n’est pas obligé d’attendre son prochain déménagement pour changer d’assurance habitation. En effet, il est possible de résilier son contrat BPCE au cours de la première échéance, au bout d’un an, sans aucune justification.

Pour le faire, il suffit d’envoyer la lettre recommandée avec accusé de réception à la bonne date. Il est facile de se rappeler cette date. En effet, BPCE assurance se doit de vous le notifier, au moins 15 jours avant, la date limite à laquelle cette demande de résiliation est possible. À partir de cette date, vous avez un délai de 20 jours pour procéder à la résiliation et envoyer le courrier recommandé.

L’assureur peut résilier lui-même un contrat habitation BPCE ?

L’assureur s’est engagé à vous dédommager en cas de sinistre. Néanmoins, dans certaines situations, il peut se dédouaner et ainsi mettre fin lui-même à votre contrat.

À l’échéance du contrat, l’assureur peut résilier le contrat sans se justifier. Il peut également le faire si vous ne payez pas vos cotisations. De même, si vous faites une fausse déclaration intentionnelle ou pas. Ceci dans la mesure où il peut le prouver.