Back
Image Alt
Acheter en viager : comment calculer la valeur du bien

Acheter en viager : comment calculer la valeur du bien

Vous êtes à la recherche d’un investissement de qualité pour vos prochaines années ? Vous allez pouvoir découvrir le viager. C’est un type d’investissement immobilier qui est de plus en plus plébiscité de la part des Français, et pour cause : il peut s’avérer très rentable. Il est possible de profiter de nombreux avantages sur le long terme, et vous allez pouvoir découvrir comment vous pouvez calculer la valeur de votre achat immobilier en viager. 

Qu’est-ce qu’un viager ?

Pour commencer, vous devez connaître ce qu’est un viager. Un viager est un mode d’investissement immobilier qui vous permet de pouvoir faire un achat immobilier un peu particulier : vous achetez la propriété d’une personne âgée résidant encore dans son bien immobilier. Dans ce cas, il y a le paiement d’une rente viagère, qui se fait jusqu’au décès de la personne occupant la propriété. Il existe deux types de viagers : 

A lire également : Où investir dans l'immobilier : les villes et quartiers à privilégier dans les tendances du marché immobilier

Le viager libre permet de pouvoir occuper directement le logement de la personne, tandis que le viager occupé permet de voir son investissement immobilier sur le long terme, en attendant le décès de la personne concernée.

Un viager donne le libre cours à l’investisseur pour donner vie à son projet : il peut choisir de le mettre en location, d’habiter dans la propriété, ou encore de faire des travaux d’investissement.

Quels sont les avantages de l’achat en viager ?

Un achat en viager assure aux investisseurs de pouvoir réduire le prix de l’achat immobilier d’environ 30 % du prix d’achat de base. C’est un élément très important à prendre en compte en sachant la difficulté de s’insérer sur le marché de l’immobilier. Ensuite, lors d’un achat en viager, l’investisseur n’a pas à gérer le bien et les affaires administratives de celui-ci. En effet, comme il y a toujours un résident dans le bien immobilier, le résident continue de gérer sa propriété comme elle en a l’habitude. 

Acheter en viager : comment calculer la valeur du bien

Comment connaître la valeur du bien en viager ?

Une fois que vous avez connu la qualité d’un investissement immobilier grâce au viager, vous allez pouvoir calculer la valeur de ce dernier, en termes d’investissement. Pour l’achat d’un viager occupé, il va falloir calculer d’une certaine manière. Découvrez comment calculer la valeur d’un bien en viager. 

Les différents modes de calculs de la valeur

Un viager occupé va devoir être calculé de la manière suivante : le bouquet d’achat auquel s’ajoutent les rentes mensuelles obligatoires. Le bouquet est généralement en moyenne entre  20 % et 30 % du prix de l’achat en fonction de la valeur du marché actuel.

Pour faire simple, la manière de calculer de la rentabilité d’un viager est tout simplement la durée de vie de la personne qui habite dans la propriété. En effet, si elle décède au cours de l’âge moyen de décès, l’investisseur va payer le prix qu’il est censé payer à la base. En revanche, si la personne vie plus longtemps, l’investisseur va devoir continuer de payer la rente et payer beaucoup plus que prévu initialement. À l’inverse, si la personne décède plus tôt, l’investisseur va faire une bonne affaire. 

Par exemple, pour un loyer de 800 euros par mois pendant 8 ans, il va falloir prévoir une dépense de : 800 × 8 × 12, donc au total 76 800 €. À vous de faire votre estimation en fonction de la rente et de la durée visée pour le versement de cette mensualité. 

Les autres éléments à prendre en compte pour déterminer la valeur du viager

Lorsque vous allez calculer la valeur d’un investissement, vous allez devoir prendre en compte des éléments comme l’âge du résident et des éléments relatifs au bien immobilier. Vous allez pouvoir connaitre la valeur de votre viager en fonction de vos calculs et prévisions personnelles, mais il vous est également possible de vous renseigner auprès d’un professionnel, comme un agent immobilier ou encore un notaire. Une bonne estimation de la valeur du viager va permettre de faire un investissement de qualité.

Les différents types de viagers : occupé, libre, hypothécaire, etc

Le viager est un investissement immobilier particulier qui a le vent en poupe en France depuis quelques années. Ce type de contrat permet d’acheter un bien immobilier tout en versant une rente au vendeur, souvent une personne âgée. L’avantage principal pour l’acquéreur est que le prix d’achat est inférieur à celui du marché, tandis que pour le vendeur, il s’agit de bénéficier d’un complément de revenus jusqu’à la fin de sa vie.

Il existe plusieurs types de viagers : occupé ou libre, hypothécaire ou non hypothécaire. Voici les différents types et leurs particularités.

Dans ce type de vente immobilière, l’acheteur devient propriétaire du bien mais le vendeur garde le droit d’y habiter jusqu’à son décès ou son départ volontaire. En contrepartie, l’acquéreur paie une rente mensuelle au vendeur pendant toute la durée de son occupation. Le calcul du montant des versements dépend notamment du sexe et surtout de l’âge du crédirentier (personne ayant vendu son bien) ainsi que des caractéristiques propres au logement.

À la différence du précédent cas présenté ci-dessus, dans un viager libre, le vendeur ne continuera pas à vivre dans sa propriété après la vente. Cette forme conviendra plutôt aux personnes souhaitant déménager rapidement après avoir cédé leur maison, par exemple.

Ce type de vente immobilière se caractérise par un paiement sous forme d’une rente mensuelle, mais aussi la mise en place d’un prêt hypothécaire. Cette formule est avantageuse pour les personnes âgées possédant une résidence principale et qui ont besoin de liquidités tout en continuant à y vivre. Effectivement, le vendeur reçoit alors une somme forfaitaire ou des rentes mensuelles, ce qui lui permet de financer ses besoins sans avoir à déménager.

Il existe aussi d’autres formules moins connues du grand public telles que le viager temporaire (avec durée déterminée) ou encore le bouquet viager (versement unique au moment de l’achat). Le choix entre ces différents types dépendra notamment des attentes et des objectifs financiers personnels du futur acquéreur.

Chaque type de viager correspond à un profil spécifique et il est recommandé aux acheteurs potentiels de bien étudier toutes les modalités avant leur investissement.

Les critères pris en compte pour évaluer le prix d’un viager : âge du vendeur, état du bien, durée du viager, etc

Pour connaître la valeur d’un bien en viager, vous devez prendre en compte différents critères. Parmi ces derniers, on peut notamment citer la présence ou non d’un bouquet (somme versée au vendeur lors de la signature du contrat) ainsi que les clauses particulières fixées par le notaire.

Vous devez bien connaître ces critères pour pouvoir évaluer correctement un bien immobilier avant l’achat. Dans cette optique, il peut être judicieux de se faire accompagner par un notaire spécialisé dans ce type d’opération immobilière afin d’être conseillé au mieux sur toutes les modalités et spécificités liées à une transaction immobilière en viager.